"C’est la coopération, la collaboration et le pouvoir de l’empathie qui auront le dernier mot !"

Découvrez le premier article de notre série Impact Positif* avec cet article rédigé par Philippe Ruaudel, fondateur du site lesgoodnews. Merci beaucoup à toi pour ce témoignage plein d'espoir et d'humanité. A très vite sur Citizens !

Quand j’ai reçu la sollicitation de Pierre pour me donner le mot sur l’engagement citoyen, j’ai tout de suite accepté. Je me présente : Philippe Ruaudel, créateur du site lesgoodnews.fr et auteur de la saga de romans de science-fiction Markind. Je suis aussi administrateur de base de données pour un grand bailleur social, car les deux premières casquettes ne permettent pas, à ce jour, de subvenir aux besoins de ma petite famille. En 2014, j’ai décidé de créer un média où le maître mot était « positif ». Depuis, la fréquentation double tous les ans, pour mon plus grand bonheur.


2020 la pire année de l’humanité, et pourtant…


Le Time qui barre l’année 2020 (1) comme il l’avait fait auparavant pour un sinistre personnage. Les intervenants sur les chaînes d’information en continu qui assènent « pire année de l’Histoire ». Ainsi en ont décidé les médias dominants : 2020 est à oublier, à remiser au plus profond de la mémoire de l’humanité. Et pourtant… Et pourtant, c’est oublier les élans de générosité, la solidarité et l’entraide qui sont nés durant cette crise sanitaire et qui perdurent. C’est mettre de côté les défis qui ont été relevés par bon nombre d’associations, d’entrepreneurs, d’artistes et de citoyens. Le prisme médiatique veut assombrir l’année écoulée. Ce n’est pas ma vision des choses. Selon certaines études, le cerveau humain serait plus propice à accepter les mauvaises nouvelles que les informations positives (2). C’est omettre la plasticité du cerveau. Et si la dynamique de l’information négative était ralentie ? Et si le JT de 20 h ouvrait sur une information positive ? Heureusement, les lignes semblent bouger. Quelques grands médias s’essaient aux bonnes nouvelles. En outre, je suis toujours heureux de voir d’autres médias positifs alternatifs naître ou prendre de l’ampleur.

Restons positifs


Depuis 2014 et le lancement de mon site d’information Lesgoodnews, mon regard a totalement changé sur notre société. Auparavant abreuvé par les flux d’information classique et les algorithmes des GAFA qui exacerbent nos sources, s’exonérant au passage de nombreuses informations, je m’en suis échappé pour scruter le web des initiatives inspirantes et des innovations positives. Et elles sont plus que nombreuses. Depuis, je suis davantage confiant dans l’humanité. Même avec la survenue de la crise sanitaire, des initiatives m’ont rassuré dans la capacité d’engagement des citoyens pour surpasser les moments difficiles. Par exemple, mon article sur ConsoLocale me revient à l’esprit et sa plateforme gratuite pour valoriser les producteurs et les petits commerçants. Je repense au courage qu’il a fallu à la fondatrice de Loc’n’Roll (location de meubles) qui a lancé son entreprise en plein début de crise avec le succès que l’on connaît aujourd’hui. Sans oublier Pierre Paillereau et Citizens avec la volonté de favoriser l’engagement du plus grand nombre pour une société plus solidaire. Durant mes recherches et la rédaction de mes articles, j’ai découvert les concepts d’économie circulaire, d’économie sociale et solidaire (ESS) et bien d’autres domaines. Ce ne sont pas des lubies d’excentriques, d’écolo-bobos. C’est une véritable dynamique qui œuvre au quotidien pour façonner une société durable, inclusive et innovante. Ce sont des parcours du combattant pour développer une offre complète comme le réseau Môm’artre (mode de garde d’enfants axé sur la culture). Quand l’idée fonctionne quelque part, bien souvent elle essaime et se duplique dans d’autres endroits comme les drives zéro déchet tels que La Palanche et ZeDrive. Je suis ravi de voir, quelques mois après la parution dans Lesgoodnews, un grand quotidien parler de BoxEaty (la consigne du prêt-à-manger). L’information se diffuse et si de près ou de loin un de mes articles a attiré l’attention, j’aurai fait ma part.


La bienveillance est l’avenir de l’humanité


L’affolement et les abus de consommation lors du premier confinement ont donné une triste image de l’humanité. Celle d’une espèce prête à occire son prochain pour détrôner de quoi assurer la propreté de son séant. Cependant, avons-nous réellement connu la pénurie, un rationnement contraint, la famine ? Non, pour la grande majorité de la population, seule la mobilité géographique a été affectée. Pourtant, des personnes souffrent et pâtissent des effets des crises sociales passées, présentes et à venir. C’est pour cela que j’ai foi en la bienveillance. Les premiers Hommes ont-ils surmonté les obstacles de la nature par la compétition, la confrontation ? À mon avis non. C’est la coopération, la collaboration et le pouvoir de l’empathie qui auront toujours le dernier mot. Un doux rêveur ? Oui, je le revendique. J’en ai même fait l’illustration depuis août 2019 dans ma saga de romans de science-fiction Markind. Dans mes écrits, il reste toujours l’étincelle de l’espoir. Je me suis engagé dans cette voie pour apporter à mes lecteurs de quoi s’évader, rêver, vibrer et croire à la capacité de l’humanité à toujours s’adapter. J’ai un autre objectif : redonner à l’imaginaire sa place. En effet, je suis sidéré par le peu de jeunes et d’adultes qui lisent. On « binge watch », on « streame » des images prémâchées, formatées. Le livre a cette force de mettre votre cerveau à la place du metteur en scène. C’est lui qui vous offre le décor, les acteurs et l’ambiance. L’auteur ne pose que des mots, une partition où se joue la musique de votre imagination.


De bonnes nouvelles, à suivre


Ainsi, on peut agir à tous les niveaux. Membres d’association, fondateurs de SCIC, grandes entreprises, collectivités et citoyens, nous aurons tous plus ou moins un poids dans la balance du monde. Un potentiel qui penchera vers le positif ? Oui. Alors à vous de jouer, quoi qu’il advienne. Engagez-vous. Même à un niveau modeste. Beaucoup de structures bienveillantes n’attendent que vous. Agissez au quotidien. Mais, réfléchissez avant d’agir. Prenez la mesure de votre empreinte sur le monde, et vous verrez que vous n’êtes pas seul. Loin de là.



Sources :

(1) https://time.com/5917394/2020-in-review/

(2) https://www.liberation.fr/ecrans/2014/12/09/mauvaise-nouvelle-pour-les-bonnes-nouvelles_1159891


Impact Positif est une série propulsée par Citizens qui souhaite donner la parole aux initiatives à impact positif sur la société. Découvrez une série d'articles inspirants qui mettent en valeur, à travers des témoignages, des citoyens qui participent à donner naissance à une société plus durable et solidaire.

109 vues0 commentaire
Recevez nos dernières actualités et nouveaux articles, pas de spam.
👇 C'est par ici 👇

©2020 par Citizens

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram